sd main logo

Simplelab

Menu

MANIFESTO

Un besoin impératif d'agir autrement pour la santé

Parce que les enquêtes sur le terrain montrent des attentes fortes et ambitieuses pour la santé :

  • Une santé durable,
  • Une santé organique et raisonnée
  • Un véritable service de proximité
  • Une santé personnalisée et sur-mesure 


La consigne revisitée à toutes les étapes de fabrication des produits
La consigne revisitée à toutes les étapes de fabrication des produits

Rationnel, écologique et économique

Nous faisons en sorte que les produits que vous utilisez soient entièrement éco-conçus de façon à générer le moins de déchets possible. 

Parce que dans la nature la notion de déchet n'existe tout simplement pas, nous avons imaginé un système inspiré de la consigne qui permet aux utilisateurs de nos produits de ne payer que le contenu du flacon, pas le contenant. 

Nous sommes responsables de nos contenants, et nous pouvons les réutiliser encore et encore... et encore !  

Le verre, le liège et l'aluminium recyclé utilisés pour nos flacons et boites sont recyclables à l'infini ou peuvent avoir une autre vie (le liège peut servir à faire un excellent isolant en fin de vie par exemple).

Etes-vous Ok avec les blisters plastiques de médicaments ou de compléments alimentaires, qui se retrouvent absolument partout dans l'environnement?
Etes-vous Ok avec les blisters plastiques de médicaments ou de compléments alimentaires, qui se retrouvent absolument partout dans l'environnement?

Durable

Notre avis sur le plastique :

Il n'est pas recyclable à l'infini ! Au contraire il fini systématique par être jeté, enfoui ou incinéré. 

On le retrouve dans les océans ou éparpillé au coeur des paysages, sur le sol, et comme récemment découvert sous forme de micro plastiques dans l'air et notre propre sang... 

C'est pourquoi il est tout simplement banni de la conception des produits.


A propos de certaines industries :

Ce n'est pas le CO2 produit par le secteur automobile, qui a le plus d'impact sur l'environnement mais bel et bien les émissions du secteur pharmaceutique qui s'élèvent à plus de 54 Mégatonnes...

Des poissons qui changent de sexe, et des animaux vivants à proximité des cours d'eau qui présentent des troubles métaboliques, endocriniens ou encore digestifs? Pas vraiment étonnant : des chercheurs français* ont trouvé des diurétiques, des anti-inflammatoires et immunosuppresseurs dans les organismes de nombreux être vivants à proximité des cours d'eau ou des usines de fabrication ...

Il est un fait que l'ensemble des biotopes est touché par les rejets de l'industrie pharmaceutique depuis la fabrication mais aussi par l'utilisation de ses produits : urines humaines rejetées dans les cours d'eau dont les composés chimiques sont retrouvés intacts car ils ne sont pas biodégradés.


Vous savez que les interventions non médicamenteuses et l'utilisation de produits naturels pour la santé humaine, participent efficacement à réduire notre impact environnemental. Nous aussi.


C'est pourquoi nous concentrons tous nos efforts sur ces sujets pour developper des services et des protocoles adaptés aux besoins de chacun en matière de santé et Eco-responsables

Vos besoins sont uniques nos solutions sont sur-mesures
Vos besoins sont uniques nos solutions sont sur-mesures

Proximité, sur-mesure et partage

Qu'un adulte sur quatre déclare être empêché dans sa vie quotidienne en raison de sa santé depuis plus de six mois veut dire beaucoup.

Des maladies chroniques qui se multiplient sans que les personnes concernées soient véritablement satisfaites de leur prise en charge et de leur qualité de vie. 

Vos besoins sont uniques, nos solutions sont sur mesure.

En effet il existe dans la majorité des cas, des solutions utiles, efficaces, reproductibles et mesurables parmi la pharmacopée végétale. 

Avoir une approche de proximité c'est aussi rapprocher les solutions et les besoins, les connaissances et les moyens de les transmettre. 


Nous travaillons avec les pros de la santé de votre secteur, avec les spécificités de votre territoire :

dans les Hauts-de-France, le diabète est un des sujets majeurs par exemple, avec de nombreuses initiatives en santé publique mais ça ne veut pas dire pour autant que dans les autres régions il ne faille pas agir. 

Chaque diabète, pour reprendre cet exemple, étant "unique", c'est à dire qu'il est propre à chaque personne en fonction de son historique personnel et de son environnement,  

répondre à vos propres besoins nous apparait comme une évidence !

C'est pourquoi nous avons développé un outil collaboratif original et adapté à chacun de vos professionnels de la santé.

Conçu en triptyque patients-pro de santé-patients : pour partager la connaissance du patient "expert", éviter les dérives de la désinformation ou de l'automédication sauvage et surtout permettre à la recherche médicale de s'orienter sur les sujets qui vont concernent directement. Oui vous pouvez participer à la recherche ! (en savoir plus sur ? C'est par ici) 



Le "bio" c'est logique quand c'est organique, mais ce n'est pas vraiment automatique
Le "bio" c'est logique quand c'est organique, mais ce n'est pas vraiment automatique

Bonus : Bio ou pas bio ?

Même si l'intérêt de l'agriculture BIO n'est plus à démontrer en matière de pratiques agricoles, elle pourrait avoir des effets très néfastes sur l'environnement.


Pourquoi tous nos produits ne sont pas estampillé "bio" ?

Avez-vous déjà vu les milliers d'hectares de serres recouvertes de plastique pour produire en masse des produits biologiques la plupart du temps hors saisons, dans de telles conditions intensives que cela épuise les sols et les réserves d'eau?

La raison ?

"Promettre" une étiquette bio afin de rassurer les consommateurs ?

Nous considérons que nos clients sont être capables et qui raisonnent. 

Oui ils peuvent faire la différence entre un produit avec une "gommette" bio et un produit vraiment durable :

Produit ou fabriqué raisonnablement à partir d'ingrédients locaux et de saison, provenant d'un biotope sauvage préservé et valorisé, ou quand la culture est nécessaire, grâce à des procédés séculaires qui ont faire leurs preuves quant à leur impact positif sur les éco-systèmes.

Nous aimons les produits organiques et les personnes raisonnables 

Allez, un petit exercice pour vous :

Répondez à la question : Mieux que le bio, qu'est-ce que c'est?

(On vous aide : Cherchez pour voir "permaculture","agroforesterie", sur un moteur de recherche écolo (ecosia ou ecogine..)

Et dites-nous si ça vous plait !


Urgence

Comment stopper la déferlante des diabètes, cardiopathies, accidents vasculaires, affections respiratoires et autres maladies chroniques et poly pathologies depuis 50 ans ?

(mise à jour 2020 : le covid-19 a montré la sur-vulnérabilité des personnes concernées et que nous ne sommes pas en si bonne santé que cela) 

Ou pour les écolo-sceptiques, comment un changement d'habitude de consommation peut avoir un réel impact sur notre santé.


Adopter des comportements engagés et responsables dans les pratiques de consommation, ne signifie pas seulement "être écologiste" mais admettre que notre environnement est à l'origine de plus de 50% des cancers, admettre la responsabilité des trop fameux "perturbateurs endocriniens" issus des émissions toxiques d'origine agricole, industrielle ou urbaine.

En quoi cela nous concerne?

D'une part : Comprendre que c'est cette famille de polluants, issue d'une multitude de produits qu'on retrouve dans :

  • les composés pharmaceutiques ou vétérinaires (qui nous concerne par une consommation de viande et produits d'origine animale de production industrielle intensive principalement),
  • les objets et appareils plastiques de la vie quotidienne,
  • les cosmétiques,
  • les additifs alimentaires, les excipients des médicaments
  • les détergents et produits de toilette...


dont l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) confirmait en 2012 déjà, que ces substances peuvent se révéler toxiques à très faibles doses et susceptibles d'affecter les systèmes hormonaux des enfants à naitre et probablement en lien avec le taux en constante augmentation des couples qui ont des difficultés à concevoir.  

De même qu'on commence à peine intégrer que notre microbiote intestinal, ou flore bactérienne, dont le rôle est essentiel notamment pour notre système immunitaire et la production hormonale, est mis à mal par ces polluants et substances retrouvées dans l'environnement et nos organismes.

Ce microbiote à lui seul, qui pourrait être à l'origine de 90% des maladies connues selon certains auteurs (sources inserm, et autres organismes de recherche français)

à un rôle certain dans l'explosion exponentielle de l'obésité et du surpoids 

(un adulte sur deux concernés en France)... 

Une "simple" surcharge visible ou non (la présence de graisses péri-viscérales que peuvent aussi avoir les personnes minces) qui devient "toxique" par l'accumulation de polluants (ces polluants type PCB sont retrouvés stockés dans la peau et les graisses des mammifères vivant dans la manche par exemple). 

Une surcharge mal évaluée qui potentiellement apporte de façon insidieuse son lot de maladies multiples et chroniques : Incidence dans le diabète, les stéatose du foie, les calculs biliaires, la goutte, l'arthrose et autres polyarthrites, risque augmenté de cancer et maladies cardio-vasculaires...


Mais pour finir sur une bonne nouvelle (attention spoiler!) :
Modifier, un peu (ou beaucoup!) les habitudes usuelles quotidiennes,
limite et répare leurs incidences sur la santé et l'environnement. 


Nous tous citoyens, patients, chercheurs, médecins, pharmaciens et tous les acteurs de la santé, avons des moyens d'agir sur tous ces sujets, très simplement.

C'est une bonne nouvelle, non ?